Valorisation énergétique

SUEZ ENVIRONNEMENT conçoit et gère des unités d’incinération qui permettent de valoriser et d’éliminer les déchets dangereux et non dangereux dans des conditions environnementales et sociétales optimales.

Incinération : valoriser et éliminer les déchets

SUEZ ENVIRONNEMENT utilise la technique de l’incinération afin d’éliminer les déchets, qu’ils soient dangereux ou non. Ils peuvent être ainsi valorisés comme combustible pour produire de la chaleur, elle-même transformée en vapeur ou en électricité pour alimenter les réseaux urbains. En 2010, SUEZ ENVIRONNEMENT a produit plus de 2,4 millions de MWh d’énergie électrique et 1 million de MWh d’énergie thermique. Depuis le 1er février 2011, SITA France opère le centre de valorisation énergétique du SYCTOM d’IVRY. Cette installation devrait produire en année pleine 1 million de MWh d’énergie thermique (soit l’équivalent du chauffage de 100 000 logements).

Le Groupe recourt également à l’incinération spécialisée pour traiter les déchets dangereux (déchets liquides à haute teneur en chlore et en soufre, par exemple). En Europe et en Asie, SITA exploite notamment 9 unités adaptées, dont l’usine d’incinération des déchets dangereux SCIP de Shanghai (Chine).
Par ailleurs, la filiale de SUEZ ENVIRONNEMENT possède 9 incinérateurs d’ordures ménagères habilités pour désinfecter et détruire les matières pathogènes générées par le milieu hospitalier.

Parallèlement, SUEZ ENVIRONNEMENT et SITA ont développé le concept innovant de la Cogénération Haute Performance (CHP+). Ce système permet de récupérer tout ou partie de la chaleur disponible à basse température dans les usines de valorisation énergétique de déchets. Plusieurs projets, en adéquation avec les exigences du Groupe en matière de développement durable, sont actuellement développés en Europe avec des producteurs maraîchers. C’est par exemple le cas sur le site Econotre, près de Toulouse, où cette technique permet aux producteurs de chauffer leurs serres de production de légumes.

Chiffres-clés

    • 48 unités d’incinération des déchets non dangereux (dont 45 ont la faculté de récupérer de l’énergie)
    • 9 unités d’incinération de déchets dangereux
    • 6,3 millions de tonnes de déchets valorisés en énergie dans les unités d’incinération des ordures ménagères (UIOM) et les unités d’incinération des déchets dangereux

Recycler les déchets ultimes issus de l’incinération

SUEZ ENVIRONNEMENT recycle également les mâchefers, ces résidus solides issus de l’incinération des déchets non dangereux.

Novergie valorise ainsi des quantités de plus en plus importantes de mâchefers. Ceux-ci sont d’abord entreposés pendant 2 mois sur des plates formes spécialisées pour parfaire leur transformation chimique naturelle. Une fois stabilisées puis traitées, une partie de ces mâchefers peuvent être utilisées pour construire des routes, en remplacement de granulats issus de carrières. Ces opérations permettent ainsi d’économiser 93 tonnes d’équivalent CO2 par kilomètre de chaussée.