Dépollution de sols et réhabilitation de sites pollués

SUEZ propose des solutions pour la dépollution des sols et la réhabilitation des sites pollués par les activités d’anciennes industries, contribuant ainsi à endiguer la dégradation des terres et à les revaloriser.

Grâce à la mise au point de solutions sur mesure, sur site ou hors site, avec des unités fixes ou mobiles, les installations sont démantelées, les terres contaminées et les nappes dépollués, par des procédés thermiques, biologiques, physico-chimiques, pyrotechniques ou de confinement. Toutes ces opérations font l’objet d’un suivi strict des conditions d’hygiène et de sécurité et d’une traçabilité totale.

Les friches peuvent alors accueillir de nouvelles activités, urbaines ou industrielles.

Le site de l’ancienne fonderie exploitée par la société Métaleurop, dans le Nord de la France, a ainsi été dépollué et reconverti en écopôle multifilières. Parmi les différentes activités, une plate-forme nouvelle génération permet le traitement par voie biologique de 60 000 tonnes de déchets industriels dangereux par an. Ces déchets proviennent de nombreux sites industriels pollués de la région ou des pays limitrophes.

Une opération de réhabilitation du site Renault de Boulogne Billancourt, en Ile de France, consistant en l’élimination des pollutions dues aux hydrocarbures ou aux métaux, a permis la mise en vente et la reconversion du terrain.

Le groupe participe actuellement à l’un des plus importants chantiers de remédiation d’Europe sur l’ancien site chimique de Chesterfields au Royaume-Uni. En partie financé par le National Coalfields Program (organisation gouvernementale de reconversion des anciens sites miniers), il est le plus grand projet public de ce type au Royaume-Uni (98 hectares). L’ensemble des étapes de dépollution ont débuté en septembre 2009. La reconversion finale du site prévue en 2014.