Partenariats public-privé

SUEZ propose plusieurs types de partenariats public-privé aux collectivités, de la gestion de l’eau au transfert de savoir-faire, afin de concilier qualité de service et performance environnementale.

Offrir une réponse sur mesure

Le Groupe est engagé dans une dynamique de changement visant à faire évoluer les modèles de gestion de l’eau :

    • renforçant le pilotage des contrats par la collectivité et facilitant le droit à l’information de la société civile,
    • protégeant les ressources en eau,
    • pionnier de l’innovation pour l’eau.

SUEZ propose plusieurs formes de partenariats qui peuvent évoluer localement pour s’adapter aux besoins du client. On compte par exemple :

  • les contrats de gestion déléguée, sous forme de concession ou d’affermage,
  • les contrats d’infrastructure : l’entreprise finance, construit et exploite de nouvelles installations pour le compte de la collectivité publique,
  • l’appui à la gestion des services : l’entreprise accompagne son client public sur des missions très ciblées (management de contrat, assistance technique).

Innover contractuellement pour garantir l’accès à l’eau pour tous

SUEZ a créé une démarche inédite: le partenariat public-privé participatif (4P) pour répondre aux attentes de populations ayant très peu accès à l’eau et pour lesquelles les solutions classiques ne sont pas adaptées. Il s’agit d’offrir une garantie de l’accès au service avec une politique tarifaire adaptée. Le modèle 4P vise à intégrer, dès l’appel d’offres et tout au long du projet, un processus de concertation avec les parties prenantes locales.

La démarche 4P repose sur les principes suivants :

  • l’autorité locale exprime sa demande en tant que responsable du service public et en concertation avec la population locale,
  • les institutions internationales, telles les banques de développement, prennent en charge la part de financement que ne peuvent assumer ni les autorités locales ni le client final. Elles financent les investissements en assumant les risques associés,
  • la structure tarifaire prend en compte la capacité réelle de paiement des consommateurs et la nécessité pour l’opérateur de disposer de revenus suffisants pour entretenir les infrastructures,
  • le Groupe s’engage à transférer son savoir-faire  en vue d’assurer la durabilité du service.

Le modèle est évolutif et suit les étapes d’amélioration du service qui s’appuient sur 3 grandes phases : diagnostic partagé, développement des infrastructures et outils de fonctionnement, durabilité et autonomisation du service.