Priorité n°1 - Engagement n°1




AIDER NOS CLIENTS
A MIEUX GERER
L’ENSEMBLE
DU CYCLE DE L’EAU

 

Enjeux

L’eau est vitale pour le développement humain, industriel et économique.

Elle est un axe majeur des politiques de développement durable mises en œuvre par les organismes publics et les entreprises. Sous l’effet de l’évolution démographique mondiale et du changement climatique, maintenant avéré, les ressources en eau seront de plus en plus soumises à tension.

À chaque échelle territoriale pertinente, des politiques de gestion durable de l’eau doivent être mises en œuvre en agissant sur plusieurs leviers. En premier lieu, la maîtrise de la demande en eau, en faisant évoluer les comportements et les procédés industriels. En second lieu, la sécurisation de l’offre en eau douce, grâce à des technologies comme la Géofiltration ® . Enfin, le développement de procédés de traitement permettant à nos clients d’arbitrer entre le recours aux ressources souterraines ou superficielles et des offres alternatives, comme la réutilisation des eaux usées, l’utilisation de l’eau de pluie ou le dessalement d’eau de mer.

Performance

Entre 2012 et 2013, les progrès effectués par SUEZ ENVIRONNEMENT en matière de maîtrise de la demande en eau s’inscrivent dans les objectifs de sa feuille de route 2012-2016.

La réduction des fuites sur les réseaux de distribution publique gérés par le Groupe a permis d’économiser une quantité d’eau équivalente à la consommation annuelle de 250 000 Européens(1) . L’équipement croissant des clients en compteurs “intelligents”, y compris dans les collectivités exploitant leur service en régie directe (voir bonnes pratiques), a également contribué à ces résultats. Les nouveaux services liés à la télérelève aident en effet à mieux maîtriser la demande en eau : leur impact sur les comportements des consommateurs sont en cours d’évaluation avec les parties prenantes dans le cadre d’observatoires dédiés.

En matière d’offres alternatives, le Groupe a accru sa capacité de production liée à la réutilisation des eaux usées de près de 80 millions de m3 par an entre 2012 et 2013 pour atteindre à ce jour une capacité de production de plus de 800 millions de m3 par an. Cet accroissement a été obtenu par la construction ou l’extension d’installations destinées à la fourniture d’eau pour l’irrigation agricole au Chili, au Maroc, en Inde ou au Qatar. Avec 40 % de la population mondiale vivant à moins de 100 km de la mer, le dessalement des eaux de mer et des eaux saumâtres apparait également comme une solution d’avenir, d’autant plus qu’en 10 ans les coûts de production ont été divisés par deux grâce à l’optimisation constante du procédé de filtration membranaire par osmose inverse mis au point par le Groupe. Fin 2013, les 255 usines de dessalement construites par SUEZ ENVIRONNEMENT dans le monde approvisionnent 10 millions d’habitants en eau potable. La plus importante d’entre elles est la nouvelle installation mise en service en 2013 à côté de Melbourne, capable de couvrir un tiers des besoins en eau de l’agglomération, avec une capacité de production de 150 millions de m3 par an.

En 2013, les technologies “smart” ont continué à améliorer la qualité de service dans la gestion du grand cycle de l’eau. Le Groupe a lancé plusieurs nouveaux projets de “smart grids” afin d’équiper les réseaux d’eau et d’assainissement de capteurs, de transmetteurs de données et d’outil d’aide à la décision. Cette gestion intelligente des flux informe en temps réel sur les réseaux d’alimentation en eau potable du rendement, du débit, de la pression ou encore du taux de chlore. En matière d’assainissement, ces technologies facilitent la gestion du risque d’inondation et permettent de limiter les déversements dans le milieu naturel.

(1) – Périmètre : Lyonnaise des Eaux, United Water, Agbar et Lydec.
Balises GRI
EN8 — EN10 — EN26
Objectifs 2016
Objectifs quantitatifs
Réduire les pertes des réseaux d’eau potable pour éviter le gaspillage d’un volume d’eau équivalant à la consommation annuelle d’une ville de 2 millions d’habitants.

Viser l’équipement de plus de 20 % de nos clients en compteurs télérelevés.
Objectifs de progrès
Faire progresser la réutilisation des eaux usées traitées.
Indicateurs
Rendement technique des réseaux d’eau potable(1)
(en %)
Volume d’eaux usées traitées réutilisées
(en Mm3)
Proportion de clients équipés de compteurs télérelevés
(en %)

Bonnes pratiques

Lydec (Maroc)
La réutilisation des eaux usées pour l’irrigation

Véritable prouesse technologique et environnementale, la nouvelle station d’épuration des eaux usées de Médiouna, à la périphérie de Casablanca, est la première au Maroc et en Afrique du Nord, à utiliser le procédé d’ultrafiltration membranaire breveté par SUEZ ENVIRONNEMENT. Cette technologie présente une qualité de filtration supérieure à celle des membranes conventionnelles. Conséquence : les eaux utilisées et traitées peuvent être réutilisées pour l’irrigation agricole. Lydec, la filiale marocaine du Groupe, a également mis en place un système de désodorisation de la station. La nouvelle station va donc à la fois améliorer le cadre de vie des habitants, protéger l’oued Hassar des rejets d’eaux usées et préserver les ressources hydriques. Elle a été dimensionnée pour 40 000 habitants et pourra être étendue à 80 000, avec une capacité de traitement de 3 800 m3/jour. Elle a été inaugurée le 3 avril 2013 par Sa Majesté Mohammed VI, en présence du Président François Hollande.

Lyonnaise des Eaux (France)
Mulhouse à l’heure de la télérelève

Le service des eaux de la ville de Mulhouse déploiera les compteurs de télérelève de Ondeo Systems, filiale de Lyonnaise des Eaux, auprès de ses 16 000 abonnés d’ici la fin 2015. Ce contrat est le plus important emporté par le Groupe auprès d’une régie municipale et lui fait franchir la barre du million de compteurs installés en Europe. Les avantages pour les usagers sont multiples. La transmission des données du compteur vers le gestionnaire du réseau permet de détecter toute consommation inhabituelle et donc d’alerter les usagers en cas de suspicion de fuite à leur domicile. Leur facture est basée sur la consommation réelle et non des estimations. Enfin, le compteur est relevé automatiquement et à distance, sans passage au domicile de l’usager. Pour la ville, la télérelève est un moyen “intelligent” de suivre le rendement du réseau d’eau potable en temps réel avec, à la clé, un potentiel important d’économies et de préservation de la ressource.

Groupe (Australie)
Face aux conséquences du changement climatique, Melbourne a choisi le dessalement d’eau de mer

La ville de Melbourne a connu dans les années 2000 un stress hydrique important, avec un doublement de sa population en 30 ans pour atteindre 4 millions d’habitants, et une succession d’épisodes de sécheresse laissant les réservoirs de l’État de Victoria, dont Melbourne est la capitale, remplis au quart de leur capacité. En 2007, l’Etat australien lance le programme Melbourne Water Plan, qui conduira au choix du dessalement de l’eau de mer comme source de production d’eau potable. Deuxième usine de dessalement construite par le Groupe en Australie, après celle de Perth en 2006, l’usine de Melbourne, dont la construction à partir de 2009 a mobilisé près de 25 000 personne en 3 ans, couvre aujourd’hui un tiers des besoins en eau de la ville avec une production de 450 000 m3/j. L’empreinte environnementale de l’usine a été soigneusement étudiée : emprise foncière réduite, toitures végétalisées avec 100 000 plantes d’espèces locales, alimentation électrique provenant partiellement des parcs éoliens de l’Etat, compensation carbone intégrale par l’achats de certificats sur le marché local, analyse en continu de l’impact des rejets sur la salinité marine, en accord avec les règles nationales relatives à la protection de la biodiversité.

Agbar
Aqualogy : la marque unique d’Agbar pour la gestion du grand cycle de l’eau

Aqualogy est la marque unique portant l’ensemble de l’offre du Groupe AGBAR en matière de solutions intégrées et technologies pour la gestion du grand cycle de l’eau. A travers ses branches Environnement et Solutions et Infrastructures, Aqualogy s’adresse aux clients municipaux tout comme aux clients industriels (pétrochimie, agroalimentaire, automobile, loisirs et tourisme…) avec des offres d’ingénierie, de design, de construction, d’opération et de maintenance, ainsi que des offres de technologies. Aqualogy porte également, via sa branche Aqualogy Knowledge, spécialisée en gestion de la connaissance, l’ensemble de la recherche-développement et de l’innovation technologique du Groupe AGBAR.

Pour en savoir plus
http://www.aqualogy.net



Balises GRI
EN8 — EN10 — EN26