Eléments méthodologiques sur reporting social 2013

1 — Périmètre

Les analyses sociales effectuées dans ce rapport concernent exclusivement les entités consolidées en Intégration globale (IG), sociétés pour lesquelles SUEZ ENVIRONNEMENT COMPANY détient le contrôle, en capital et en management. Dès lors qu’une société entre dans le périmètre des sociétés en IG dans les comptes de SUEZ ENVIRONNEMENT COMPANY, ses données sociales sont intégrées à hauteur de 100 % quel que soit le pourcentage de détention du capital. Sauf exception mentionnée ci-dessous, le périmètre de restitution 2013 (couverture de l’indicateur visé en pourcentage de l’effectif Groupe) est de 100 % pour l’ensemble des indicateurs.


2 — Outils et méthodes

Le reporting social s’appuie :

  • sur un réseau de 220 personnes dans le monde, qui collectent et contrôlent les indicateurs de leur(s) entité(s) lors de chacune des campagnes trimestrielles de reporting social. Environ 260 liasses (en intégration globale) sont ainsi remontées chaque trimestre, correspondant aux données de plus de 400 sociétés. L’animation de ce réseau est assurée via des réunions trimestrielles (réunions physiques pour les correspon-dants des entités françaises, web conférences pour les correspondants internationaux). Ces réunions sont notamment l’occasion de redescendre l’information, de clarifer la défnition de certains indicateurs, de partager les bonnes pratiques, et de rappeler les principaux points de vigilance. Un espace collaboratif est également accessible à l’ensemble des correspondants;
  • sur le “Guide Utilisateur”, qui rassemble l’ensemble des défnitions et des procédures qui composent le référentiel commun au Groupe, soit une cinquantaine d’indicateurs primaires dont les différents critères de collecte (par tranche d’âge, par sexe…) conduisent à disposer d’environ 250 indicateurs sociaux. Ce guide est disponible en français et anglais. Il est diffusé à l’ensemble des contributeurs;
  • sur l’outil de consolidation fnancière Magnitude qui, via une liasse dédiée aux indicateurs sociaux, permet la collecte, le traitement et la restitution de données saisies par les entités juridiques locales, fliales du Groupe. À chacune de ces entités est attribuée, y compris dans la phase RH, la méthode de consolidation fnancière : intégration globale (IG), intégration proportionnelle (IP) et mise en équivalence (MEE). Un module d’autoformation en ligne sur Magnitude est mis à la disposition des contributeurs.

3 — Consolidation et contrôle interne

Une fois collectées, les données sont consolidées par les fliales et par la Direction des Ressources Humaines (DRH) du Groupe selon des procédures et des critères clairement définis. Le contrôle interne de ces données est assuré lors des étapes suivantes :

  • contrôles automatiques : les liasses Magnitude intègrent un certain nombre de contrôles automatiques qui permettent aux contributeurs de fiabiliser les informations saisies au niveau le plus fin. Les contributeurs ont, en outre, la possibilité d’intégrer dans les liasses des commentaires permettant d’expliquer des évolutions signifcatives ou des situations spécifques aux entités;
  • contrôles au niveau des fliales : les principales fliales procèdent aux contrôles de cohérence des données de leurs entités;
  • contrôles au niveau de la DRH Groupe : la DRH Groupe pratique à son tour des contrôles de cohérence sur les données de l’ensemble des entités. Ces contrôles consistent notamment à analyser l’évolution dans le temps des indicateurs. En cas d’évolution signifcative, le contributeur concerné est sollicité pour une analyse plus approfondie, qui peut conduire à une correction.

4 — Précisions et limites méthodologiques

Sur les données publiées dans le présent rapport, il convient de préciser les points suivants :

  • à la différence du reporting social, le reporting Santé Sécurité prend en compte des critères de contrôle opérationnel. Cette situation entraîne une légère différence dans le périmètre des effectifs couverts par les deux reportings chiffrée à -5 %; en effet, les résultats en matière de Santé Sécurité des entités rejoignant le Groupe ne sont pas intégrés avant 3 ans dans le reporting Groupe;
  • à la répartition des effectifs par zone géographique correspond à celle du périmètre fnancier IFRS. Ainsi, bien que localisées en dehors de l’Europe, un certain nombre de sociétés d’Agbar sont affectées à l’Espagne. L’effectif concerné est de 2 272 collaborateurs;
  • la notion de “cadres” reste parfois difficile à appréhender dans des pays autres que la France où le Groupe est implanté. Cet état de fait peut conduire à une légère sous-estimation du nombre de cadres;
  • compte tenu des délais, les données concernant la formation et les heures travaillées ne sont pas toujours fnalisées et portent donc sur la situation réalisée la plus récente;
  • au titre de la formation, si la collecte des heures de formation dispensées via e-learning est relativement aisée dans les entités, il n’en va pas toujours de même du rapprochement entre le nombre de stagiaires ayant suivi des formations présentielles et le nombre de stagiaires ayant suivi des formations en e-learning. Le risque est notamment d’aboutir à un nombre total de stagiaires surestimé puisque comportant des doublons (collaborateurs ayant à la fois suivi une formation présentielle et une formation e-learning). Par conséquent, seules deux entités (Agbar et United Water Inc.) comptabilisent les stagiaires “e-learning” dans l’effectif formé, leur système de suivi interne permettant d’éviter ce risque de doublons;
  • A noter que les chiffres concernant les maladies professionnelles portent dorénavant sur un périmètre monde. Néanmoins, le Groupe continue d’améliorer l’organisation et la qualité de son reporting sur ce sujet. En effet, le concept de reconnaissance auprès de l’employeur des maladies professionnelles qui s’applique en France ne se retrouve pas dans la plupart des pays du monde. De ce fait, les informations relatives aux maladies professionnelles peuvent présenter des divergences dans le mode réglementations locales.
Balises GRI
2.5 — 2.9 — 3.6 — 3.7 — 3.9 — 3.10