Projets et chiffres-clés

SUEZ ENVIRONNEMENT propose des solutions performantes pour aider ses clients à devenir des leaders de la performance environnementale dans leur secteur. En France comme à l’international, le Groupe leur permet de maîtriser l’ensemble des métiers des déchets, de la collecte à la valorisation. La preuve en chiffres-clés et faits marquants.

Nos chiffres-clés : faire toujours plus pour valoriser les déchets

En 2011, SUEZ ENVIRONNEMENT contribue à la réduction de l’impact des déchets sur l’environnement grâce à ses services de collecte et de traitement, de valorisation et d’élimination. Actuellement, 57 millions de personnes bénéficient des services de collecte des déchets du Groupe.
435 000 clients industriels et commerciaux en bénéficient également, pour lesquels 42 millions de tonnes de déchets ont été traités en 2011. Cette même année, 11,3 millions de tonnes de matières premières secondaires ont été produites.

Pour cela, SUEZ ENVIRONNEMENT dispose en 2011 de :

  • 130 centres de stockage en activité,
  • 120 plates-formes de compostage,
  • 154 plates-formes de déchets dangereux,
  • 47 unités d’incinération des déchets non dangereux (dont 46 ont la faculté de récupérer de l’énergie),
  • 645 centres de tri.

Faits marquants de 2010 : améliorer la valorisation des déchets de manière continue

Intervenant sur l’ensemble du cycle des déchets, SUEZ ENVIRONNEMENT veille à limiter l’impact environnemental de leurs traitements et à les valoriser au maximum. Tour du monde des projets phares de l’année 2010.

  • France : SITA France  a démarré, le 1er février 2011, le contrat d’exploitation d’une unité d’incinération des ordures ménagères de l’agglomération parisienne pour un montant de 210 M€ sur 6 ans. Cette unité, d’une capacité de traitement de 670 000 tonnes par an, traite les déchets ménagers de 15 communes de la région parisienne et de 12 arrondissements de Paris, représentant plus de 1,2 million d’habitants.
  • Royaume-Uni:
    • SITA UK s’est vu confier la gestion de la valorisation et de l’élimination des déchets produits dans le comté de Suffolk. Le montant total du contrat s’élève à 1 milliard de livres sur 25 ans pour la conception, la construction, le financement et l’exploitation d’une unité de valorisation énergétique des déchets d’une capacité de 269 000 tonnes par an.
    • SITA UK a également signé, en 2011, un contrat de Private Finance Initiative (PFI) de 825 millions d’euros sur 25 ans avec le South Tyne and Wear Waste Partnership. Ce dernier représente les collectivités locales des zones de Gateshead, South Tyneside et Sunderland. Ce contrat porte sur la gestion de 190 000 tonnes de déchets résiduels ménagers par an. Il comprend la conception, la construction, le financement et l’exploitation d’une unité de valorisation énergétique installée à Teesside. Dotée d’une capacité pouvant aller jusqu’à 256 000 tonnes par an, cette usine produira de l’électricité permettant d’alimenter l’équivalent d’environ 30 000 foyers.
  • Pologne : SAFEGE a fait l’acquisition de 100 % du capital de la société d’ingénierie Conseko-BBM, spécialisée dans les secteurs de l’eau, de l’assainissement, de l’environnement et du traitement des déchets.
  • Australie : SITA Environmental Solutions a acquis les activités de traitement des déchets de WSN Environmental Solutions du gouvernement de la Nouvelle-Galles du Sud (ou New South Wales, l’État le plus peuplé d’Australie) pour un montant total de 174 M€. Cette acquisition comprend 3 centres de stockage, 2 installations de valorisation avancées, 5 unités de compostage, 8 centres de transfert et 3 unités de recyclage.
  • Pays-Bas : en 2011, SITA lance ReEnergy, l’une des usines de valorisation énergétique les plus modernes du monde. Elle permet de produire l’équivalent de la consommation électrique de 70 000 ménages.